Est-ce que le stress et l’anxiété font monter la température ?

Quand le stress et l’anxiété surviennent, le corps réagit directement sous diverses manifestations.

Lorsque ces deux états psychologiques se prolongent sur le long terme, d’autres effets peuvent également apparaître en plus.

La montée de température en fait-elle partie ?

Est-ce que le stress et l’anxiété font monter la température

Voici quelques éléments concrets de réponse.

Les réactions initiales du corps face à l’anxiété et au stress

Face à l’anxiété et au stress, la réaction initiale du corps peut inclure plusieurs parties spécifiques de l’organisme.

Il s’agit notamment du système hépatique, de la peau, des muscles, des poumons et du système immunitaire.

À l’égard du système immunitaire, le stress et l’anxiété peuvent causer un dysfonctionnement général.

L’action nocive se concentre au niveau du réflexe « combat-fuite » qui se met en place, puis affaiblit ou supprime complètement les défenses immunitaires.

D’après certaines études, ceci rend toute personne anxieuse et stressée nettement plus vulnérable aux inflammations et infections diverses.

Pour ce qui est du système hépatique, celui-ci voit sa production hormonale complètement déséquilibrée à l’apparition du stress et de l’anxiété.

En effet, les surrénales se retrouvent suractivées, et de ce fait, produisent le cortisol, connu comme l’hormone du stress, en quantité plus importante que les proportions normales.

La conséquence immédiate de ce déséquilibre se traduit par une production anormale de glucose au niveau du foie.

Mis ensemble, les excès de cortisol et de glucose activent le système cardiovasculaire et favorisent l’apparition de bouffées de chaleur.

En ce qui concerne les muscles, le stress et l’anxiété provoquent des spasmes et des crispations naturelles sur les groupes les plus importants.

Entre autres, il s’agit des muscles du cou, de la gorge, des épaules.

Ce qui entraîne très souvent des resserrements, des douleurs musculaires exacerbées et des migraines intempestives.

À l’assaut du stress et de l’anxiété, il est également possible d’observer des réactions cutanées anormales.

De manière globale, celles-ci sont dues aux différents changements qui s’opèrent dans le flux sanguin.

En fait, le sang est redirigé en abondance vers les muscles, et ce, sur une assez longue durée.

Un réflexe anormalement long qui engendre à court terme des enflures, une sudation inhabituelle, un vieillissement prématuré de la peau ou encore des crises d’eczéma.

Autant de réactions initiales que peut avoir le corps face à un déclenchement de stress combiné à l’anxiété.

Pour tout besoin d’explications bien détaillées sur chacune de ces réactions, obtenez plus d’infos sur letudiant.fr

Les effets à long terme du stress et de l’anxiété sur la santé

Hormis les réactions initiales, le corps peut être affecté sur le long terme par les effets du stress et de l’anxiété.

Globalement, l’impact a lieu sur le cœur, le cerveau, l’estomac et l’appareil digestif.

La présence en excès de cortisol, l’hypertension artérielle (probable) et le rythme cardiaque élevé sont les agents principaux du stress et de l’anxiété permanente contre le cœur.

Tandis que le cerveau subit quant à lui des dommages via des effets nocifs sur certaines zones en charge de la mémoire et des réactions chimiques du corps.

Le cas de l’estomac est généralement plus étendu vis-à-vis de l’état anxieux et stressé, vu que même les fonctions digestives y sont liées.

D’une part, l’état de stress prolongé avec anxiété trouble non seulement le fonctionnement des intestins, mais aussi l’absorption des substances nutritives.

Ce qui résulte sur des manifestations chroniques, telles que la diarrhée, les ballonnements ou encore les reflux gastriques.

D’autre part, une disposition psychologique anxieuse combinée au stress à long terme affecte parfois le métabolisme stomacal.

En conséquence, il est possible souvent observer une perte de contrôle intestinal, une perte de sensibilité à l’insuline, le développement d’ulcères, l’embonpoint ou même l’obésité.

En somme, il en ressort que sous l’effet du stress et de l’anxiété, le corps peut être soumis à de fortes bouffées de chaleur.

Cette réaction est ainsi capable de modifier la température corporelle au point de la faire monter assez vite.

En savoir plus sur anxiete-generalisee.fr


Articles connexes :

Comment soigner une bronchite chronique naturellement ?

Est-ce que le stress fait monter la tension artérielle ?